5 écueils dans le développement numérique

5 écueils dans le développement numérique

Le développement numérique est partout. Des applications mobiles aux écosystèmes des objets connectés (IoT), les logiciels jouent un rôle important dans notre monde.

Pour ceux qui développent et mettent à jour des systèmes logiciels, la tâche est extrêmement difficile car les équipes de développement sont de plus en plus sollicitées pour achever les projets le plus rapidement possible.

Cette pression entraîne inévitablement un certain nombre d'écueils qui entraînent l'échec des projets. Dans le cadre d'une enquête menée auprès de dirigeants du secteur d’informatique, 75 % des répondants ont admis que leurs projets sont toujours ou généralement voués à l'échec dès le départ.

Pour éviter ce sort, nous vous expliquons cinq écueils du développement logiciel à éviter pour mener à bien votre prochain projet.

Chronologie irréaliste de votre projet

Les premiers écueils du développement de logiciels sont les délais irréalistes. Aujourd'hui, les entreprises exercent de plus en plus de pression sur les équipes de développement pour qu'elles lancent et mettent à jour leurs logiciels dans des délais plus courts.

Souvent, les pressions exercées pour accélérer la mise sur le marché créent des délais pour les projets qui n'allouent pas le temps nécessaire aux équipes de développement pour mener à bien le projet. Cela contribue à un certain nombre de problèmes qui nuisent à la qualité du produit ainsi qu'à la capacité d'une équipe à terminer le projet dans les délais et le budget prévus.

La gestion dans un projet agile est très importante.

 

Selon le rapport Chaos, les projets, en moyenne, surpassent le budget de 189 % et les chronologies du projet de 222 %. De plus, la pression d'un planning projet inadéquat peut forcer les équipes à sacrifier la qualité, l’ergonomie, et la conception du produit, ce qui mine également le retour sur investissement et les profits de l'entreprise.

Pour éviter cet écueil, il est essentiel d'établir une planning qui reflète la connaissance et les recommandations de l'équipe de développement. Fournir aux développeurs le cadre et le périmètre du projet peut grandement contribuer à la création d'un échéancier approprié.

Planification inadéquate

De même, une planification inadéquate est notre deuxième écueil en matière de développement de logiciels. Les projets sont souvent voués à l'échec dès le départ en raison d'une planification, de budgets ou de ressources inadéquats. Selon une enquête réalisée en 2016, 55 % des professionnels informatiques attribuent l'échec d'un projet à une chronologie, un budget, ou un ensemble de ressources inadéquats.

Comme nous l'avons déjà souligné, il est essentiel d'avoir les bonnes ressources et le bon budget. Il n'est pas choquant de constater que le manque de ressources entraînera un retard des équipes de développement qui auront du mal à faire face à des charges de travail difficiles.

Quand les projets accusent du retard, il est inévitable qu'ils dépassent le budget puisque l'équipe de développement s'efforce de terminer le projet sans sacrifier totalement la qualité du produit.

Pour réussir, il est essentiel d'avoir les bonnes ressources et le bon budget.


En général, une mauvaise planification est le résultat de décisions de gestion qui ne tiennent pas suffisamment compte de la durée ou du coût des projets. Il y a parfois un écart entre les attentes de la Direction et la réalité des moyens.

Pourtant, il n'est pas difficile d'éviter cette erreur, mais les organisations doivent s'assurer que leurs cadres supérieurs participent au processus de planification de chaque projet et qu'ils sont tenus informés tout au long du cycle de vie du projet.

Cela permettra de s'assurer que les projets sont bien planifiés dès le début et modifiés de façon appropriée en réponse aux problèmes ou aux contraintes imprévus qui surviennent tout au long du cycle de vie du projet.

Faible Communication

C’est clair, une équipe de développement, c’est comme une grande famille. Cela se passe mal quand il y a un manque de communication, notre troisième piège du développement de logiciels.

Si une communication claire et constante permet à tous les membres de l'équipe de bien comprendre les objectifs et les exigences du projet, une mauvaise communication fait évidemment tout le contraire.

Lorsque l'équipe de projet comprend à quoi le résultat final doit ressembler (et ce qu'elle doit faire), il est beaucoup plus facile de livrer un produit réussi.

De plus, une bonne communication aide aussi à guider l'équipe tout au long du cycle de vie du projet. Des réunions régulières (scrum) peuvent favoriser la communication et permettre à chaque membre de l'équipe de partager des opinions et des défis entre eux ou avec la direction au fur et à mesure qu'ils surviennent.

Une communication claire et constante permet à tous les membres de l'équipe de bien comprendre les objectifs et les exigences du projet.

 

Sans une bonne communication, il devient beaucoup plus facile de perdre des informations cruciales concernant les exigences, les attentes, les problèmes, etc. entre les membres de l'équipe. En fin de compte, le chaos et la confusion causés par une mauvaise communication sont une des principales raisons de l'échec des projets.

Inefficacité de la gestion de projet

L'inefficacité de la gestion de projet est notre quatrième piège du développement de logiciels. La gestion de projet est vitale, car elle permet de s'assurer que le projet dispose du plan, du budget, de la chronologie, de la stratégie, des ressources et de tous les autres éléments clés appropriés en place.

De plus, le fait d'avoir un gestionnaire de projet de qualité qui est responsable de la planification, du suivi, de l'exécution et de l'ajustement du projet du début à la fin contribue grandement à garantir le succès du projet.

La gestion de projet est vitale, car elle permet de s'assurer que le projet dispose du plan, du budget, de la chronologie, de la stratégie, des ressources et de tous les autres éléments clés appropriés en place.


La bonne gestion veille également à ce que les équipes de projet disposent des ressources nécessaires à leur réussite.

Une mauvaise gestion peut facilement miner un projet en ne parvenant pas à constituer une équipe avec des profils possédant les compétences et l'expérience appropriées. Lorsque cela se produit, il est facile pour les projets de prendre du retard ou d'aboutir à un produit de qualité inférieure.

C'est un défi auquel de nombreuses organisations sont confrontées, en particulier lorsqu'il s'agit de trouver des profils capables d'automatiser correctement des cas de test tout au long de chaque sprint.

Une mauvaise gestion peut facilement miner un projet

 

Selon le World Quality Report 2018-19, 46% des entreprises rencontrent des difficultés à mettre en œuvre l'automatisation des tests au niveau souhaité en raison de leur manque de ressources qualifiées ou expérimentées en automatisation des tests.

Ironiquement, le fait d'avoir trop de membres de l'équipe peut aussi créer des problèmes. Bien qu'une équipe élargie conduise à un budget gonflé, elle peut aussi se traduire par un produit de mauvaise qualité en raison d'une mauvaise communication entre beaucoup de membres de l'équipe.

De plus, l'introduction de nouveaux développeurs au milieu d'un projet qui a pris du retard peut également contribuer à un plus grand nombre d'erreurs de codage.

Le succès d'un projet dépendra largement de la qualité de sa gestion.
 

Dans l'ensemble, le succès d'un projet dépendra largement de la qualité de sa gestion. Pour éviter cet écueil, il est important de dédier un chef de projet qui possède les compétences et l'expérience nécessaires pour mener à bien le projet.

Un manque de tests

Enfin, le manque de tests est notre dernier écueil en matière de développement logiciel. Les tests sont essentiels à la réussite de tout projet de logiciel malgré le fait qu'ils sont souvent mis de côté en raison de contraintes de temps ou de budget. Néanmoins, l'absence de tests peut entraîner des résultats désastreux.

Un manque de test est un catalyseur pour le nombre d'anomalies ou de bugs qui entravent la qualité globale des applications, des sites web, des objets connectés, et plus encore. Les bugs logiciels peuvent conduire à une conception non réactive, à des features qui ne fonctionnent pas et à des pannes inattendues. Lorsque cela se produit, les clients deviennent frustrés et quitte le site ou supprime l'application.

 Les tests sont essentiels à la réussite de tout projet de logiciel.

 

Selon une étude de Google, environ 60 % des utilisateurs supprimeront une application mobile ou quitteront un site web mobile après une seule expérience décevante.

Peut-être plus intéressant encore, les sites web mobiles de mauvaise qualité peuvent altérer la perception qu'ont les clients d'une marque. Selon d'autres recherches de Google, près de 50% des consommateurs croient qu'un site web mobile qui fonctionne mal est un signe que l'entreprise ne se soucie pas de leurs clients et n’est donc pas sérieuse.

Avec le potentiel d'entraîner la perte à long terme de clients, il est essentiel pour les organisations, et a fortiori les e-marchands, de tester leurs sites web et applications pour s'assurer qu'ils offrent la meilleure qualité et expérience.

Dans l'ensemble, les bugs logiciels peuvent ruiner les logiciels et limiter le succès commercial de tout projet logiciel, ce qui peut entraîner des pertes financières pour les entreprises et nuire à leur image de marque.

Pour éviter ce sort, assurez-vous d'inclure des phases d'essai tout au long du cycle de vie d'un produit afin de valider les nouveaux ajouts et de vérifier que ces derniers n'entraînent pas de régression. L'utilisation de tests automatisés ou une bug bounty fonctionnel permettent de mieux contrôler ces régressions.

Téléchargez le livre blanc

Téléchargez notre livre blanc: le guide de l'automatisation des tests

 

De plus, les logiciels doivent être testés dans un environnement réel en dehors de l'environnement de production pour s'assurer que le produit final répond aux normes ou aux exigences établies au début du projet.

Conclusion

Bien que le développement informatique soit complexe, il peut être moins difficile en prenant des précautions pour éviter les pièges qui causent souvent l'échec des projets.

Etant donné l'importance de la méthodologie agile dans le développement logiciel, apprendre à tester dans des projets agiles est de la plus haute importance. Par conséquent, n'hésitez pas à en savoir plus via notre livre blanc : Agile et QA Testing : font-ils bon ménage ?

Téléchargez notre livre blanc Test et agilité : font-ils bon ménage ?

 

Je télécharge le livre blanc

Demandez une étude ou un devis